Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
3 mars 2021 3 03 /03 /mars /2021 10:06

Non le nucléaire n'est pas la solution à moyen terme pour lutter contre le réchauffement climatique

Selon le site : https://usbeketrica.com/fr/non-le-nucleaire-n-est-pas-la-solution-a-moyen-terme-pour-lutter-contre-le-rechauffement-climatique

Extrait le plus significatif :

Selon un rapport du World Nuclear Industry Status Report (WNISR) publié en septembre 2019, le coût de l’énergie nucléaire sortant d’une nouvelle centrale varie entre 112 et 189 dollars le mégawatt/heure (MWh), alors que celui du solaire varie entre 36 et 44 dollars, et que celui de l’éolien oscille entre 29 et 56 dollars. Le dernier rapport de la Cour des Comptes concernant le coût de production du MWh électrique par l’EPR de Flamanville confirme cette fourchette, de même que le prix de vente des MWh électriques de l’EPR d’Hinkley Point.

De fait, aujourd’hui, l’argument du prix avantageux de l’énergie nucléaire ne paraît plus tenir  face aux coûts exorbitants que demandent l’entretien et la rénovation des anciennes centrales, ou ceux liés à la construction de nouvelles centrales. Même leur coût d’exploitation a augmenté de 23% sur les dix dernières années.

L’EPR ou l’histoire d’un fiasco

Pour ce qui est du futur de la filière, les projets pharaoniques ne cessent de déraper en termes de coûts. Que ce soit en Angleterre, en Finlande ou en France, les chantiers d’EPR s’embourbent. En Angleterre, après Toshiba, Hitachi abandonne son projet d’une nouvelle centrale nucléaire. Sur six projets prévus, trois sont arrêtés et deux en mauvaise passe. EDF est l’un des derniers acteurs en lice. Les acteurs de l’énergie ne trouvent plus de rentabilité dans la construction de nouvelles centrales nucléaires. À Flamanville, la date d’inauguration initialement prévue, 2012, est repoussée à 2023 et le coût initial de 3,3 milliards d’euros a explosé pour s’élever aujourd’hui à… 19,1 milliards d’euros. Où s’arrêta-t-on ?

Dans ce contexte, difficile de croire que l’énergie nucléaire à encore de beaux jours devant elle. Quel politique voudra soutenir de tels projets ? Est-ce raisonnable d’imaginer que l’on va construire six à dix EPR pour remplacer certains réacteurs aujourd’hui en fin de vie ? Pourrait-on relancer le business de la pellicule à l’ère du numérique ? Certainement pas.

Certes, il est important de maintenir les centrales actuelles en activité le temps de réaliser la transition énergétique. Mais miser sur la construction en masse de nouvelles centrales nucléaires pour lutter contre le réchauffement climatique semble très hasardeux, cela d’autant plus que les déchets radioactifs ne cessent de s’accumuler.

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Bernard
  • : Voyages et photos mais pas que ! Coups de gueule parfois, questions existentielles, etc...
  • Contact

Recherche

Liens